• video_forest
    Accueil / Blogue

1

avr.

Prolongez la durée de vie de vos fenêtres et économisez de l'énergie


Propriétés d'une unité scellée de vitrage : les façons d'améliorer une fenêtre sans la remplacer.


Conseils pour prolonger la durée de vie de vos fenêtres et réduire la consommation d'énergie par Simon Rolland, propriétaire de Basco Calgary, en Alberta.

Les fenêtres sont un élément essentiel de tout bâtiment. Elles contribuent à notre confort en permettant à la lumière naturelle de pénétrer à l'intérieur, tout en ayant la capacité de préserver notre intimité (texturées, teintées, ou réfléchissantes). Non seulement une unité scellée affecte l'allure et l'intimité d'un bâtiment, mais elle peut également avoir un impact significatif sur l'acoustique et la quantité de chaleur qui rentre ou sort.

AMÉLIORER L'ACOUSTIQUE

Il est possible de réduire l'indice de transmission intérieur-extérieur du bruit (OITC) en changeant simplement l'unité scellée de vitrage d'une fenêtre (sans en changer le cadre) en tenant compte des facteurs suivants : utiliser une épaisseur de verre différente, une couche d'air accrue entre les carreaux de verre, et l'utilisation de verre feuilleté. Dans une unité scellée à double vitrage, choisir un carreau de verre d'une épaisseur de 3 mm, et un autre de 4 mm, réduira la transmission du bruit puisque chacun d'eux réagira différemment à chaque fréquence et une partie de l’« harmonie » sera perdue. Bien que jouer sur l'épaisseur du verre puisse aider, augmenter la couche d'air entre les deux carreaux (quand cela est possible) produira de meilleurs résultats, particulièrement en combinaison avec du verre feuilleté.

Sans entrer dans des calculs complexes, une réduction sonore de 28 décibels est possible grâce à la combinaison basique d'une couche d'air de 6,35 mm de largeur séparant deux carreaux de 3,175 mm d'épaisseur, tandis que changer pour une unité scellée composée de deux carreaux de 6,35 mm d'épaisseur, séparés par une couche d'air de 2,54 cm, produira une réduction de 37 décibels. Il est possible d'atteindre des niveaux de réduction de pratiquement 50 décibels en utilisant la bonne combinaison de verre feuilleté à différentes épaisseurs et une couche d'air accrue.


DÉGÂTS CAUSÉS PAR LE SOLEIL SUR LE MOBILIER INTÉRIEUR

Bien que l'exposition aux rayons ultraviolets soit un facteur important de la décoloration du mobilier de maison, les experts s'accordent désormais sur le fait que les ondes plus courtes (telles que les rayons ultraviolets) sont responsables de 60 % des dégâts, tandis que les ondes plus longues (comme la lumière visible et les rayons infrarouges) en sont responsables à 40 %. Lorsque vous changez ou améliorez une unité scellée, un bon choix de revêtement à appliquer sur le verre peut réduire de manière importante l'impact de ce genre de dégâts sur la durée (il est prouvé qu'un verre à faible émissivité de type « Solarban 70 » réduit de 43 % la décoloration à l'intérieur en comparaison d'une unité à double vitrage clair/clair).

RÉDUCTION DU TRANSFERT THERMIQUE

De même, il est possible de choisir une unité scellée qui réduira ou augmentera la quantité de chaleur traversant une fenêtre. Pour ce faire, il faut utiliser un revêtement à faible émissivité sur une unité de verre (généralement, de microscopiques particules d'argent). Afin de bien comprendre ce principe, il est utile d'expliquer comment l'énergie des ondes solaires est diffusée.

L'énergie à ondes courtes émane directement du soleil sous forme de lumière. L'énergie à ondes longues ne provient pas directement du soleil, elle est reflétée depuis d'autres surfaces. La capacité d'une matière à rayonner de l'énergie (connue sous le nom d'émissivité) est une des façons dont le transfert thermique se produit avec les fenêtres. Recouvrir une face d'un des carreaux peut réduire ce genre de rayonnement thermique en bloquant une partie des rayons ultraviolets et infrarouges, tout en laissant un haut pourcentage de la lumière visible passer à travers (ce qui veut dire une réduction des besoins en éclairage artificiel, une réduction de gain ou de perte de chaleur provenant d'ondes longues, et une réduction globale de l’utilisation d'énergie).

Une autre particularité d'une unité scellée qui a un impact sur ses propriétés de transfert thermique, mais qui est souvent omise, est sa structure proprement dite. Utiliser une unité à triple vitrage clair/clair/clair à faible émissivité peut permettre d'atteindre un coefficient U de 0,05 (mesure de la perte thermique qu'une surface permet; plus le nombre est bas, plus la perte thermique l'est aussi); tandis qu'une unité à double vitrage clair/clair typique atteindra un coefficient U de 0,74. À ne pas négliger, l'intercalaire est le matériau qui borde la périphérie intérieure de l'unité scellée et scelle les deux (ou trois) carreaux de verre ensemble. Il y a quelques types d'intercalaires sur le marché, fabriqués en mousse structurée, en mousse d'inox ou en mousse d'aluminium (« bord chaud »). Il est généralement admis que les intercalaires de type non métallique contribuent à réduire le transfert thermique en comparaison de ceux en métal.

Enfin, la couche d'air entre les unités scellées de vitrage joue également un rôle, bien que ce dernier ait moins d'impact. Une couche d'air plus importante fournira une meilleure isolation et l'utilisation d'argon pour remplir cet espace améliorera davantage l'isolation. La plupart des unités scellées à faible émissivité sont vendues avec cet espace rempli d'argon.

Catégories

Conseils Basco


Subscribed